Défense d’un amendement au PLF en séance – agriculture outre-mer

J’ai défendu pour mon collègue Raphaël Gérard un amendement au PLF proposant de flécher 2 millions d’euros de crédits du ministère de l’Agriculture pour le financement de la stratégie agricole des Outre-mer. D’ores et déjà, ce ministère est à l’œuvre en coopération avec le ministère des Outre-mer, autour des spécificités agricoles ultramarines, motivant un retrait de l’amendement. Ce sujet crucial continuera toutefois d’être suivi, notamment avec l’ensemble de la délégation aux Outre-mer.

Porte-parolat LaREM – Mission solidarité insertion et égalité des chances – PLF pour 2021

J’ai eu l’occasion de prendre la parole pour les députés LaREM dans le cadre d’une discussion générale sur les crédits de la mission santé et de la mission solidarité, insertion, égalités des chances du PLF pour 2021.

Ces deux missions, primordiales, voient leurs crédits augmenter respectivement de 18% et de 1%, à la faveur de politiques publiques ambitieuses.
Pour la mission santé, ce sont notamment des politiques de modernisation de l’offre de soin, et de prévention qui seront déployées dans ce contexte sanitaire.
Pour la mission SIEC, sur laquelle j’ai été particulièrement mobilisée, des politiques novatrices en faveur de la réinsertion et de l’emploi des jeunes, ou bien de l’égalité femmes-hommes (avec des crédits en augmentation de 37%) seront mises en œuvre.
 Pour ces raisons, le groupe LaREM vote naturellement pour ces crédits, saisissant à la hauteur de leur importance les enjeux de santé et de solidarité nationale qui s’imposent.

Commission des Affaires sociales – Prise de parole pour les députés LaREM sur le PLF pour 2021

J’ai pris la parole pour les députés LaREM en commission des affaires sociales sur le vote des crédits relatifs à la mission solidarité, insertion et égalité des chances du #PLF pour 2021.
Comprenant 4 programmes autour de l’inclusion sociale, de l’insertion des publics fragiles ou bien de l’égalité, les défis que recoupe cette mission sont vastes, et relevés avec ambition dans le cadre de ce budget. Il prévoit en effet une augmentation substantielle des crédits pour des politiques variées, notamment en faveur de l’égalité entre les femmes et les hommes, grande cause du quinquennat, ou pour la conduite de politiques sanitaires et sociales.
Cette ligne ambitieuse sera poursuivie dans le cadre de nouvelles mesures de lutte contre la pauvreté annoncées récemment par le gouvernement.
Pour ces raisons, les députés LaREM votent naturellement pour les crédits alloués à cette mission.

Amendement au PLFSS en séance – violences aux personnes âgées

J’ai souhaité porter, par un amendement au PLFSS, la question des violences aux personnes âgées et dépendantes dans les futures missions de la CNSA.

Soulignant l’importance de cette question, qui viendra à s’imposer dans le débat public, la rapporteure et la ministre en charge de l’autonomie Brigitte Bourguignon ont évoqué l’étude actuelle de nouveaux dispositifs autour de cette problématique, en concertation avec la Défenseur des droits, menant au retrait de l’amendement. Dans tous les cas, je suivrai, avec l’ensemble des députés de la majorité, ce sujet de manière assidue.

Défense en séance d’un amendement au PLFSS – Déclarations sociales dans le secteur du spectacle vivant

En séance sur le PLFSS, j’ai pris la parole au nom de mon collègue Raphaël Gérard afin de créer une obligation de dématérialisation des paiements et des déclarations sociales uniques simplifiées réalisés auprès du guichet unique pour le secteur du spectacle vivant.

Autant de mesures en faveur de la simplification et de la numérisation des déclarations sociales aux Urssaf, au service d’une meilleure relation entre les citoyens et l’administration !

Défense en séance d’un amendement au PLFSS – déclaration sociale des marins non salariés

Toujours dans le cadre des débats sur le PLFSS 2021, j’ai défendu un amendement de ma collègue Sophie Panonacle, adopté en séance, visant notamment à étendre la dématérialisation et la simplification des déclarations sociales nominatives et des paiements aux marins non salariés.

 

Défense en séance d’un amendement au PLFSS – Production visuelle dans les Outre-mer

Dans le cadre des débats sur le PLFSS 2021, j’ai eu l’occasion de défendre en séance un amendement aux noms de la Commission des affaires sociales et de mon collègue Stéphane Claireaux, travaillé collectivement et de manière transpartisane, pour placer sous le régime de la LODEOM renforcée le secteur audiovisuel dans les Outre-mer. Adopté à l’unanimité, il permettra de soutenir les acteurs primordiaux qui le font vivre.

Commission des Affaires sociales – Question à Pierre Moscovici, premier président de la Cour des Comptes

En commission des affaires sociales, réunie autour du premier président de la Cour des Comptes sur le RALFSS, j’ai interrogé ce dernier quant aux préconisations de l’instititution en matière de transparence et d’efficience dans la répartition des fonds à destination des établissements de santé.

Défense d’un amendement en séance – Accélération et simplification de l’action publique

Dans le cadre des discussions sur la loi ASAP ( Accélération et Simplification de l’Action Publique), j’ai proposé avec plusieurs collègues, et défendu un amendement consacrant un peu plus le rôle d’évaluation des délégations aux Outre-mer de l’Assemblée et du Sénat, en leur transférant les missions de la CNEPEOM supprimée par l’article 11, sur la base d’indicateurs ciblés et précis, nécessaires à toute ambition évaluative. Ayant été adopté, il permettra d’étendre la capacité d’évaluation des politiques publiques Outre-mer des délégations !

Défense d’un amendement en séance – LPPR

J’ai défendu un amendement à la #LPPR pour rendre éligible Mayotte et la Guyane à la création de futurs comités territoriaux de recherche en santé. La ministre de la Recherche ayant précisé les garanties qui seront accordées à ces territoires pour leur politique de santé, j’ai choisi le retrait de cette proposition. L’ensemble des co-signataires resteront toutefois vigilants quant à l’application concrète de ces garanties, notamment dans le budget à venir.